QU’EST-CE QUE LA MÉDIATION SUR OUVERTURE DE MANDAT DE PROTECTION?

Lorsque l’on constate qu’un proche est en perte d’autonomie, celui-ci doit être protégé. Lorsque rien n’a été prévu par la personne concernée, entreprendre les démarches peut dresser les enfants ou l’entourage les uns contre les autres sur le « pourquoi », le « comment », et le « quand », entourant le processus de prise en charge. Les échanges sont d’autant plus délicats que la personne à protéger participe dans la mesure de ses capacités.

Même si la personne en question à fait rédiger un mandat de protection en bonne et due forme, celui-ci devra être homologué et il n’est pas rare que celui-ci soit contesté par des membres de la famille.

Il s’agit pour le médiateur, par la discussion de groupe, d’arriver à établir un consensus entre les intervenants en prenant en considération les perspectives de chacun dans un cadre respectueux qui préservera les bonnes relations et surtout, en considérant le bien-être de l’être cher que chacun veut protéger.

QU’EST-CE QUE LA MÉDIATION SUCCESSORALE?

La perte d’un proche est une épreuve à laquelle nous devons faire face un jour ou l’autre. Il arrive que des conflits familiaux surgissent pour de nombreuses raisons : problème d’interprétation, flou sur le partage ou l’utilisation de certains biens, mandat confié à un héritier avec lequel la famille n’est pas d’accord, etc.

Dans ce cas, la médiation permet aux familles de se réunir pour discuter la situation de façon respectueuse, encadrée par un professionnel qui les aidera à émettre leurs opinions et d’échanger tout en prenant soin que les liens familiaux soient préservés (ou reconstruits dans certains cas).

À QUEL MOMENT PUIS-JE ALLER EN MÉDIATION?

Dans tous les cas, dès qu’un désaccord semble se préciser. Plus vous serez proactifs plus les échanges se feront dans un climat respectueux et plus les résultats seront faciles à atteindre. Une situation se détériorant ne peut que présenter un niveau de confrontation accru et un défi plus grand de conciliation. 

COMMENT SE DÉROULE LA MÉDIATION ET QUELS EN SONT LES COÛTS ?

D’abord, il est important que les personnes concernées acceptent de participer au processus de médiation. On peut convaincre une personne d’aller en médiation, ou au moins de tenter l’expérience, mais en aucun cas on ne peut contraindre à y participer.

La procédure sera alors suggérée par le médiateur en fonction de plusieurs critères : le nombre de personnes impliquées, le degré de collaboration de celles-ci, l’implication ou non de la personne visée (dans le cas d’un régime de protection), etc. La plupart du temps, il y aura un contact individuel avec chaque participant que l’on appelle « pré-médiation » qui permet au médiateur de dresser un tableau complet de la situation et de s’y familiariser, mais surtout, cette rencontre permettra au médiateur de se présenter, d’établir un lien de confiance avec les participants en répondant à leurs toutes leurs questions ou leurs appréhensions face à la démarche si tel est le cas.

À moins d’exception, les honoraires seront calculés selon un taux horaire fixe et tous les frais seront partagés entre les participants.

AURAIS-JE UN DOCUMENT DU MÉDIATEUR?

À la fin du processus, le médiateur remet à chacun des participants un résumé faisant état des points d’ententes ainsi que la description des points en litiges et leurs enjeux. Ce document n’est cependant pas un « jugement » et ne peut donc contrainte les parties.

VOUS DÉSIREZ SAVOIR SI VOTRE SITUATION SE PRÊTE À LA MÉDIATION? CONTACTEZ-NOUS POUR CONNAITRE LES POSSIBILITÉS QUI S’OFFRENT À VOUS.

VOUS CHERCHEZ DE L’INFORMATION SUR LA MÉDIATION ?